Nespresso “Pixie”, votre meilleure amie / Nespresso “U”, votre pire ennemie

Comme indiqué sur plusieurs billets du présent blog, « nos amis » de Nespresso n’ont pas hésité à « bidouiller » leurs machines afin d’y introduire des pièges aussi divers que variés.
L’imagination ne semble pas faire défaut dans ce registre.
Pourtant, Nespresso et Nestlé devraient savoir que le consommateur demande avant tout un bon espresso, à boire « court » (en petite tasse), et, s’il peut protéger la planète en plus de faire un achat simple, il s’en trouve d’autant plus satisfait.
Tout ceci ne semble pas vraiment plaire à Sa Majesté Nestlé/Nespresso. Diable, qui ose offrir au consommateur des capsules supérieures, moins chères et faciles à acheter… ?
Si en plus, elles protègent la planète, c’est un vrai sacrilège. Tout comme Alice se promenant au Pays des Merveilles, Nestlé et Nespresso, tels la Reine du fameux conte, ne sauraient supporter cela.
« Qu’on leur coupe la tête… ! », dit-on avec ferveur et conviction. L’Inquisition Espagnole était une plaisanterie à côté…
En bref, la Reine, ma foi fort peu contente que ces infâmes « lèseurs de Majesté » aient osé déjouer les pièges sulfureux des machines Pixie et des autres machines… Un vrai crime de la part de Ethical Coffee Company…, alors la Reine ordonna à ses grands Chambellans de faire fabriquer la machine Nespresso dite “U”.
Krups et Magimix, de loyaux Serviteurs, s’y mirent tout de suite.
Un soir d’orage à minuit tapante, les Krups et Magimix “U” virent le jour… oups… , virent plutôt… la nuit…
Dès le lendemain matin, ces belles, Krups “U” et Magimix “U”, furent « marketées » avec la force du Grand Méchant Vent.
Partout on les trouvait, à l’attaque du marché et fidèles à l’accomplissement de leur Mission… la Vengeance de la Reine… Lèse-Majesté ne pardonne pas.
Plus sérieusement, nous ne pouvons pas vous déconseiller d’acheter une machine “U”. Cependant, en se mettant à la place du consommateur, la machine dite « PIXIE », semble une bien meilleure affaire.
Construction solide, pas de soucis électroniques… en bref, une très bonne machine, en métal, et bien fabriquée.
Concernant le modèle “U”, il suffit de regarder sur, par exemple, www.leboncoin.fr, pour voir le nombre de machines “U”, en revente, ceci, à peine utilisées.
Du plastique partout, et une électronique pour « geeks », dont le pouvoir d’aller « sous le DOS » est reconnu et fait leur fierté.
En conclusion, si vous cherchez une machine simple, solide, efficace, vous saurez comment la choisir.
Amitiés,
Jean-Paul Gaillard
This entry was posted in Concurrence and tagged , , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Nespresso “Pixie”, votre meilleure amie / Nespresso “U”, votre pire ennemie

  1. coffeetime says:

    De toute façon, le vrai très bon café ne se boit surement pas avec des petites machines à 400 francs et vous le savez très bien.

    La guerre commerciale qui oppose tous ceux qui veulent s’auto-capsuler l’esprit en permanence leur appartient et il serait temps qu’un de ces 4 on leur rappelle les vrais fondamentaux.

    Vivez vos procès, faites vos affaires et arrêtez donc de chercher à imposer sans cesse un univers très étroit à l’industrie toute entière svp.

    Paix à mon âme.

    • Jean-Paul Gaillard says:

      Bonjour,

      Oui, c’était le cas dans le passé. Aujourd’hui, prenez une machine de haut de gamme et une capsule de haute qualité (la nôtre par exemple…:-), et vous serez peut-être étonné du résultat.

      Pour les fondamentaux, le café vert et le soin apporté. Ils sont là.

      Nous vivons nos affaires… je peux comprendre que vous n’y soyez pas vraiment intéressé.

      Bien à vous,
      Jean-Paul Gaillard

  2. Kurt says:

    Est-ce que tu devenue historien ou écrivain. La seule chose qui me manque toujours c’est la date de la vante des nos capsule en Suisse.
    Je te souhaite des bonnes vacances.
    Tshüss

    • Jean-Paul Gaillard says:

      Cher Monsieur,

      Effectivement, le redémarrage de nos ventes en Suisse sera bientôt un sujet de Livre d’Histoire…

      Nous avons bon espoir de pouvoir redémarrer après l’été.

      Il est vrai que le consommateur Suisse a démontré, lors de notre premier démarrage, bloqué par nos très chers concurrents, que ce même consommateur appréciait énormément la qualité de nos cafés, ainsi que leur prix et surtout leur côté écologique.

      L’Homme propose…

      Bien à toi,
      Jean-Paul Gaillard

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *